LA MER A L'ENCRE NOIRE : Didier POIRIER

Publié le par Henri William

la mer collection privée DPOIRIER

Les vieux qui regardent la mer, les yeux délavés par les souffles salins, embrumés des tempêtes de la vie, scrutent le noir horizon au-dessus des vagues agitées ; encore quelques jours avant que ne s'arrête l'horloge du temps compté. Ne faisant qu'un informe de deux difformes, ils avancent du pas mesuré, instable. La semelle claque sur les vieux galets de la jetée. Derrière le trouble, le brouillard du verre teinté, à chaque écho de la vague affluent de la vieille mémoire les ondes du passé.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article